Les 29 et 30 juin, Nice-Matin vous accueillera pour une giga fiesta avec vide-dressing, brocante, live music, street food, marché de producteurs locaux et mille animations et ateliers pour les enfants. La Roue Libre électrique sera présente et vous pourrez tester certains modèles VAE!

Save the date, c’est comme ça qu’on dit, non ? Save the planet au passage aussi, c’est à cela qu’ont pensé les journalistes de Nice Matin en organisant La Coopérative les 29 et 30 juin au siège de Nice-Matin. D’autant que Nice-Matin, le 26 juin, lancera son mensuel eco-responsable, nom de code « Réversible #Solutions » [lire ci-contre].

C’est quoi La Coopérative by Nice-Matin ? C’est deux jours de fête et de partage sur les deux hectares du siège du journal à Nice. C’est gratuit, ouvert à tous. De 8 à 88 ans ! Au programme : un marché de producteurs locaux qui promeut les circuits courts. Un grand vide-dressing qui donne une deuxième vie aux fringues. Un salon « vintage » et un espace brocante. Une jardinerie éphémère ou toutes sortes de plantes à petits prix seront disponibles ainsi que des ateliers fun en mode « clinique de plantes malades ». Mais aussi le test de vélos électriques avec votre magasin La Roue Libre Électrique et notre pro en « vae », Olivier Giordanengo, pionnier du vélo électrique sur la Côte d’Azur!

 

Foodtrucks, music live et animations

Et ce n’est pas tout. Autour de deux grands espaces de street food, nichés sous les grands cèdres devant l’accueil de Nice-Matin, les plus petits – enfants et ados – auront leur coin jeux avec des ateliers Kids écolo (atelier terrarium et palette végétale), une ferme pédagogique avec de VRAIS animaux pour les petits citadins, une aire de 80 m² dévolue aux architectes en herbe grâce aux jeux de construction à base de planchettes en pin des Landes de Kapla.

Écoresponsable

Il y aura de la musique aussi. Du « live ». Samedi, le festival Crossover viendra plugger son concept avec, en prime, un atelier DJ pour les kids. Du DJ pour de vrai avec des vinyles, vous savez ces galettes que la technologie, du CD au streaming, n’a pas réussi à dépasser. Le dimanche sera plus rock.

Si tu n’as rien à faire réparer au Repair Café, si ta priorité, ce week-end, n’est pas d’apprendre à fabriquer des cosmétiques « propres » purifiés des microbilles de plastique polyéthylène (10 % de la composition de tous nos produits de beauté) ou encore si tu as passé l’âge de faire des tours de poney, tu auras la possibilité de t’inscrire, le samedi comme le dimanche, à un concours de pétanque à l’ancienne doté de lots écolo of course : deux sublimes vélos électriques.

 

Voilà donc La Coopérative qui, les 29 et 30 juin, sera l’occasion de changer de paradigme. Exit le « je consomme donc je jette » si longtemps inscrit comme une fatalité au fronton de nos vies quotidiennes. On le sait, il nous conduit droit dans le mur irréversible du changement climatique.

S’il fallait un baseline à ce week-end de fiesta gratuite et ouverte à tous, ce serait plutôt « j’ai consommé, je recycle ». On n’a rien contre les tomates ou les cerises du Chili, mais celles qui poussent ici et maintenant sont sans l’ombre d’un doute meilleures pour notre santé. On tient à rester propre sur nous, mais on sait que les microplastiques qui pullulent dans nos savons, nos crèmes de jour ou de nuit représentent entre 20 % des 9,5 millions de tonnes de plastique qui finissent chaque année dans les océans du globe.

Parce que l’enjeu environnemental n’est pas seulement un sujet d’information de plus dont la presse se contenterait d’aborder, cet événement, La Coopérative, est aussi, pour nous Nice-Matin, un engagement citoyen.

Nous vous attendons nombreux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.