TRANSVESUBIENNE 2017: LES COMPTES-RENDU DES PILOTES

TRANSVESUBIENNE 2017: LES COMPTES-RENDU DES PILOTES

Classé dans : E-Team, News | 0

Comme nous vous l’avions annoncer dans notre précédent post, ce week-end avait lieu la Transvésubienne 2017, course mythique des Alpes-Maritimes, avec son départ à la Colmiane et son arrivée à Nice. Notre E-Team Mavic La Roue Libre était presque au complet (il ne manquait que François, parti à Madère avec Adrien Dailly pour les EWS) avec en chef de rang Oliver Giordanengo, accompagné de Kenny Muller, Stephane Massalla mais aussi de Remy Quilleveré qui remplaçait François Dola. Une course marquée par le « jour sans  » d’Olivier mais aussi et surtout par la victoire de Kenny Muller au guidon de son Moustache Trail 8!

 

– LE COMPTE-RENDU D’OLIVIER GIORDANENGO –

 » Un jour sans! Après un samedi plutôt réussi avec le meilleur temps du prologue quelques secondes d’avance sur Kenny Muller et Florian Golay, les sensations étaient corrects même si il y un monde entre un prologue en mode turbo et la course du dimanche en mode éco…

Nous voilà au départ dimanche à 6h45. Dès le départ je m’aperçois que je n’ai pas de jambes et que tous les copains s’éloignent très vite alors qu’ils sont dans le même mode « éco » que moi. Je comprends vite que la journée va être longue…. La descente des granges de la Brasque, où j’ai encore un peu de jus, est compliqué et sans cesse interrompue par les « musculaires » partie 45 minutes plus tôt. Merci à tous les participants que j’ai trouvé très fair-play cette année pour nous avoir laissé dépasser rapidement.

Bref…j’arrive difficilement à mi-parcours au changement de batterie et j’envisage fortement l’abandon, mais toute ma famille est là et je me dois de finir, surtout en VTTae. Je termine donc en mode rando et je remercie mon overvolt car c’est lui qui m’a amené sur la ligne d’arrivée….

Je suis Heureux que Kenny Muller, un des pilotes Moustache du E-team Mavic La roue libre est remporté cette transV. En roulant avec lui, j’avais bien vu qu’il était en grande forme et qu’il pouvait créer la surprise. Belle 6ème place de Remy Quilliveré pour sa première participation à un course de VTTae. Je tiens à remercier tout particulièrement Vincent Julliot et Nicolas Vouilloz qui se sont occupés de moi aux petits oignons ainsi que de tous les pilotes Lapierre durant ses 2 longues journées. Un grand merci à tous les deux pour ce week très sympa passé sous la tente Lapierre.

Prochain rendez vous la seconde manche de la coupe de France à Raon l’étape dès le week end prochain!

 

– LE COMPTE-RENDU DE KENNY MULLER –

-Tu fais la Trans ?
-Non c’est pas prévu.
-Ça te branche de la faire en VAE ?
-Oui pourquoi pas.
Voila comment ça a commencé, depuis Olivier m’a prêté un Moustache Trail 8 et tout le matériel au top pour faire cette course dans les meilleures conditions. Nous avons fait des reconnaissances pour réduire les risques de casses, les crevaisons, gérer la batterie et essayer d’économiser le pilote au maximum. Il m’a fait profiter de son expérience tant sur cette course que sur le vélo électrique de manière plus générale.
Samedi matin nous voilà à la Colmiane pour faire une reconnaissance du prologue histoire de voir précisément ce qui nous attend et de prendre des sensations sur le vélo après une semaine de repos. L’après midi je pars dans la première vague de VAE 10 minutes après le top 20 musculaire. Tout se passe bien mais c’est vraiment très intense, je me mets minable et je rattrape une trentaine de coureurs partis avant moi c’est pas facile de doubler sur ces sentiers étriqués.

À l’arrivée je suis content, j’ai bien roulé même si je pense avoir perdu un peu de temps à doubler. Les résultats tombent, je suis deuxième derrière Olivier, c’est cool mais tout le monde sait que la course à lieu le lendemain et que ce n’est qu’une mise en bouche. On rentre, on prépare les vélos avec Nadine Sapin qui me fait elle aussi bénéficier de son expérience et de ses astuces. On ne traîne pas et à 21h je dors…

Dimanche matin on se lève à 5h on se prépare et c’est parti…! On arrive à la Colmiane il faut donner la batterie pour le changement et sceller l’autre avant 6h ensuite il faut attendre jusqu’au départ à 6h45. Giordy fait le start puis rapidement Maxime Folco et Medhi Gabrillargues prennent les devant dans la montée, je ne m’enflamme pas après toute les recommandations et les « la Trans c’est long, faut en garder » et je prend mon rythme, je suis derrière les deux et devant les autres.

Rapidement je rattrape les derniers musculaires, qui me laissent passer, ils ont tous ou presque été super sympa avec moi, vu le nombre de participants que l’on double c’est très appréciable. Et leur gentillesse permet de ne pas perdre l’élan en montée, on peut alors passer beaucoup de choses sur le vélo et on gagne au final pas mal de temps. Bien que cela soit énergivore c’est efficace, c’est pour cela qu’on respire bien plus fort que les « musculaires » ceux ci nous encouragent, c’est génial.

Je bascule sur la descente des Granges de la Brasque, je me sens bien les jambes vont bien et j’arrive à descendre assez vite sans dépenser trop d’énergie, je me régale bien que la descente soit longue et que j’ai un peu mal aux mains. Je m’efforce d’être souple et j’essaye de survoler au maximum en ayant un pilotage le plus souple possible. Au milieu de la descente je rattrape Medhi Gabrillargues (qui finira sur la 2ème marche) et il me dit que Maxime Folco a eu un problème,…Je retrouve en tête de la Trans V, c’est énorme!

On fait toute la descente ensemble on roule bien. On arrive à la montée technique de Bouzou, je parviens à bien monter sur le vélo et je lâche Medhi. Tout se passe bien jusqu’au changement de batterie où je tombe en panne 5m avant, ça ne pouvais pas mieux tomber…!

Arrivé au col de porte on me dit que j’ai 2min 30 d’avance sur Medhi et 1 de plus sur Flo Golay au niveau de Loda. J’attaque la boucle autour du col de Porte, la descente se passe bien je me régale. Par contre la montée et très dure, le sentier est très peu marqué et je cherche mon chemin je pousse peu mais je perd beaucoup d’énergie à manœuvrer le vélo, à la sortie je regarde derrière moi et je vois que Florian Golay est bien revenu!

Jerôme Gilloux, qui me fait l’assistance, me dit pourtant qu’il a commencé la boucle 5min après moi. Je passe bien la montée technique et tout va bien jusqu’au col St Michel où je vois que Flo pas très loin…

A la sortie du sentier pour arriver sur une DFCI à Coaraze Flo est juste derrière moi sur la piste il vient à ma hauteur, il est rejoint par Medhi, puis les deux me déposent sur cette piste… Je me dis que j’en ai trop mis au début et que je suis sec… (j’apprendrais à l’arrivée qu’ils étaient un niveau d’assistance au dessus du mien…)

Dans le portage au dessus de Coaraze je monte bien sur le vélo, je rattrape et double Medhi! Après cette montée technique la portion suivante est très exigeante il y a des rochers partout, ça roule mal, la trace est étroite mais je m’accroche et je m’efforce d’être le plus souple possible. Dans une descente je double Flo qui est arrêté sur le côté en train de bricoler son vélo : je suis à nouveau en tête de la course mais je ne sais pas combien de temps il va bricoler ni dans quelle état de forme il est par rapport à moi….

Je mets ce qu’il me reste d’énergie tout en essayant d’être propre et de passer le maximum sur le vélo. J’arrive au début de la descente cassante qui mène au col de Châteauneuf, je commence vraiment à penser à la victoire et il ne faut pas que je m’excite ou qu’il n’y est surtout pas de casse! J’arrive encore à rouler assez bien en étant fluide. Sur la fin course il me reste beaucoup de batterie, je mets donc le mode Turbo et je rallie ainsi l’arrivée sans encombres…!

Je viens de gagner la Transvésubienne en E-Bike! Et comme vous avez dû le percevoir je suis extrêmement reconnaissant envers Olivier Giordanengo, qui était malheureusement dans un jour san, de m’avoir permis de rouler dans de si bonnes conditions et de m’avoir fait partager son expérience! Merci aussi à Moustache pour avoir créé un vélo fiable et super fun à piloter, un vrai plaisir! On se donne rendez-vous en 2018!

– LE COMPTE-RENDU DE REMY QUILLEVERE –

J’ai toujours vu La transV d’un point de vue extérieur comme l’une des courses les plus « hard » au monde. Je n’avais pas l’intention de m’inscrire cette année mais j’en ai eu La possibilité grâce au E-Team Mavic la roue libre et par Olivier.
J’ai donc saisie cette « chance » et j’ai essayé de tout mettre en œuvre de mon côté pour faire partie des « Finishers ».
Le samedi un prologue assez physique mais plaisant à rouler, Giordy gagne, Kenny fait 2 et moi je termine 3ème.
Le dimanche, réveil 4h40, départ 6h45 de La Colmiane, placé par rapport au classement de la veille. Je prends le départ avec une certaine appréhension pour ma première participation à cette course mythique….
J’ai fais un bon bout de la première partie dans la roue de Giordy , à doubler un grands nombres de concurrents… jusqu’au moment où j’ai décidé de couper un peu le rythme et de prendre mon premier ravitaillement.
À mi course, à Coaraze et donc au premier changement de batterie, je suis 7ème au classement provisoire, ma console affiche déjà 45km et 3h de roulage avec plus que 5% de batterie.(À noter que cette première partie se fait qu’en mode ECO et très peu de mode TOUR).

Le reste de la course se résume par: des ravitaillements fréquents, du Mode ECO toujours (mais aussi pas mal de TOUR), des paysages à couper le souffle et un tracé hors norme en VAE avec des portages très physiques… je ne baisse pas les bras et je m’accroche!
A 10km de l’arrivée, aux ruines de Châteauneuf, il me reste encore entre 45 et 55% de batterie. Je décide donc de finir en Mode TOUR jusqu’à l’arrivée! Résultat après 6heures de course, 75km et 3400m de dénivelé positif je signe le 6ème temps en VAE sur plus de 30 inscrits! Une vraie satisfaction!
Mes remerciements vont à Olivier, E-Team mavic La roue libre et à Lapierre pour avoir tout mis en œuvre et pour m’avoir donner la chance de participer à cette E-Transvesubienne 2017 qui restera pour moi une expérience inoubliable!

– LE COMPTE-RENDU DE STEPHANE MASSALLA-

Pour ma part la transvésubienne 2017 est à oublier avec un prologue gâché à cause d’une casse de chaîne à  Venanson et qui m’éloigne du meilleur temps.
Mais la motivation est encore plus forte au départ dimanche matin, je décide de partir à un rythme en dessous jusqu’au début de la longue descente sur la Giandola. Les dépassements des pilotes musculaires sont compliqués. Dès le début de la descente j’essaye de doubler un maximum de pilotes avant d’arriver aux Granges de la Brasque mais 100 mètres avant lors d’un dépassement une branche hors trajectoire heurte mon dérailleur et là toute chance de terminer dans de bonnes condition… Une véritable déception!
Je voulais remercier tous les partenaires du E-Team Mavic La Roue Libre et particulièrement Olivier Giordanengo pour ses conseilstout au long du week end. Un grand bravo à mon coéquipier Kenny Muller pour sa superbe performance! Je vous donne rendez-vous pour la revanche de 2018 ;)

Retrouvez toutes les infos de la Transvésubienne 2017 sur le site officiel UCC Events.